Marcel Merkes et Paulette Merval

 

Faire une recherche :  

23/10/07Hommage à Marcel Merkes

Vous trouverez dans Opéra Magazine d'octobre une notice biographique sur Marcel Merkes.

 


 

 
1/10/07La valse des pingouins

Pendant un court séjour que je viens de faire à Paris, je suis allé au théâtre des Nouveautés voir la Valse des Pingouins, la nouvelle pièce de Patrick Haudecoeur.

Après l'énorme succès de Frou Frou les Bains, Patrick Haudecoeur nous fait la joie d'une nouvelle pièce. Le genre est inattendu. C'est un boulevard entremêlé de chansons tirées des opérettes et de la variété de l’entre deux guerres avec quelques échappées après 1945. Nous y retrouvons notamment une chanson de Francis Lopez.

J’aime beaucoup ce que fait Patrick Haudecoeur. Il m’a toujours fait hurler de rire. En 1998, il faisait une apparition au théâtre des Variétés dans l’ange gardien de La Haut et en 1999, il donnait un second souffle à celui de Célestin dans l’Auberge du Cheval Blanc à Mogador.

La Valse des Pingouins est donc l’histoire d’une soirée organisée par un industriel pour appâter un nouveau client et cette soirée dérape. La salle est aux anges et la sauce prend tout de suite. Bref, une magnifique soirée et un spectacle à ne pas manquer.

Notons, que Frou Frou les Bains comme La Valse des Pingouins ont été nominées plusieurs fois aux Molières.

 


 


 

 
20/9/07Mogador

En complément de la page coup de projecteur sur le théâtre Mogador, je vous invite à laisser vos impressions sur ce grand théâtre d'opérette et de comédie musicale.

J'avais sept ans quand j'y ai vu mon premier spectacle : Douchka avec Marcel Merkes et Paulette Merval et je n'y suis retourné que pour les Misérables, soit 17 ans après.

Pour moi, Mogador, c'était comme le Châtelet, une salle mythique. J'ai toujours du plaisir à y retourner. Et vous?


 
Laisser un commentaire sur cet article (6 commentaires déjà postés)


 

 
14/9/07Jacques Martin nous à quitté

Outre l’homme de télévision qu’il a été toute sa vie et qui l’a fait connaître du grand public, Jacques Martin a été un chanteur et un défenseur inconditionnel de l’opérette. En 1968, il propose à Bobino une comédie musicale Petitpatatpon qu’il a écrit et qu’il interprète avec Annette Poivre et Jean-Claude Massoulier. En 1979 et 1986, il interprète brillamment Ménélas de La Belle Hélène d’Offenbach à Strasbourg aux coté de Jane Rhodes et au théâtre de Paris au coté de Gabriel Bacquier.

Dans ses émissions, il fait toujours une place à l’opérette et accueille de nombreux artistes comme Georges Guétary, André Dassary, Rudy Hirigoyen et évidemment Marcel Merkes et Paulette Merval.

Un grand monsieur.


 


 

 
6/9/07Luciano Pavarotti nous a quitté

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris ce matin le décès du grand Pavarotti. J'avais eu la chance de le voir à l'opéra de Paris en 1985 dans la Bohème de Puccini. Quel magnifique souvenir. Quelle voix. Il chantait avec une telle facilité. On n'avait jamais l'impression qu'il se forçait. Je me souviens aussi du tonerre d'applaudissement après son grand air du premier acte. Pour fêter le retour de Pavarotti dans la Bohème en 1986, Le journal "Le Parisien" organisait des dédicaces de ses disques aux Galeries Lafayettes. J'avais séché des cours d'anglais pour être le premier à lui faire dédicacer des disques. Je l'ai revu par la suite dans Un bal masqué et dans sa tournée d'adieu à Bercy en 2005. Il était déjà très malade et pouvait à peine se tenir debout sur scène. Mais la voix était toujours là et je me souviens encore la fin du récital avec le brindisi de la Traviata. Inoubliable. 20 ans après la Callas et quelques mois après Marcel Merkes, Régine Crespin et Térésa Stich Rendal, 2007 est bien cruelle pour les chanteurs.

 


 

 
Pages :<<123456>>
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement